Les Gardiens de Montréal

Trouble au labo

Session 4

Nous avons retrouvé nos héros alors qu’ils venaient de s’extirper du mécanisme pas-de-bon-sens de brassage d’eau.

Une courte exploration faite par Dave vous permis de constater que le bâtiment, étrangement, paraissait pratiquement vide, chose étrange étant donné que vous aviez déjà eu des démêlés avec la sécurité dans la forêt. Vous vous êtes ensuite introduits, encore une fois très facilement, dans le bureau du docteur Niklas Richter, qui semblait clairement être le chef des opérations de ce centre.

Après avoir obtenu les codes et cartes d’accès nécessaires, notamment grâce à une surprenante démonstration des pouvoirs de fascination de Dave, vous êtes entrés dans le secteur sécurisé du centre, dans lequel régnait un branle-bas de combat incroyable. Le personnel de recherche semblait affairé à conclure des expériences, à emporter du matériel et à détruire des preuves. Clairement, ils savaient que leur temps ici était terminé.

Après avoir libéré des prisonniers clueless et les avoir utilisés comme diversion, vous vous êtes empressés d’atteindre la salle d’opération principale au milieu du complexe.

Pendant qu’Olivia se battait avec une serrure à code numérique, vous avez assistés, impuissants, à une horrible vivisection de votre ami Érik.

Une fois la dernière défense passée, vous vous êtes lancés tête baissée contre le docteur Richter qui, apparemment, bénéficiait lui-aussi de pouvoirs hors de l’ordinaire similaires aux vôtres. Le combat fut âprement disputé, surtout lorsque les assistants du docteur s’injectèrent une substance qui leur conférât à eux-assi des capacités surnaturelles, qui n’étaient pas sans rappeler celles des malfrats que vous aviez combattu sur le toit de l’entrepôt désaffecté

Finalement, Richter a été vaincu, mais pas sans avoir eu le temps d’activer un appareil à rayonnement qui s’est emballé lorsque Félix a punché le panneau de contrôle. Le rayon vous a frappé, puis s’est finalement concentré sur Érik, qui a repris vie, maître de pouvoirs augmentés. Il a pris la fuite avec votre ennemi, en prenant soin de déclencher d’abord le processus d’autodestruction du complexe.

Vous êtes à bord d’un camion pour fuir la scène avant que les autorités n’arrivent (Dave vous suit sur une moto).

C’est alors que vous arrivez face à face avec une Ferrari rouge abandonnée, moteur allumé et portière encore ouverte…

Vous n’avez même pas le temps de vous demander la raison de la présence que son propriétaire, Monsieur Totem, se laisse tomber de son perchoir et écrase la tôle de votre véhicule comme s’il pesait comme un éléphant…

Les réflexes de loup de Félix lui ont permis de sentir le danger, mais Olivia, Frédéric et la blonde hystérique que Félix a ramassé sont coincés dans la voiture (replis de tôle, portière bloquée, etc.).

Dave, lui, est sain et sauf, et a tout le loisir de voir le grand Latino debout sur la van se déplier et lancer son regard vers lui. Sans un mot, l’homme semble se concentrer un instant: ses yeux s’illuminent d’une lumière bleutée. Au-dessus de lui apparaît l’image fantomatique d’un gorille, dans la même teinte de bleu que celle qui éclaire son regard.

Avec une vivacité hors du commun, l’homme prend son élan et saute vers Dave, les deux mains jointes en haut de sa tête comme pour former un marteau…

Comments

Chuckg Chuckg

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.